パリ小町 - 着物で何かできること @パリ -

"Paris Komatchi " - Soutenir le Japon en portant le kimono -

Entries

スポンサーサイト

上記の広告は1ヶ月以上更新のないブログに表示されています。
新しい記事を書く事で広告が消せます。

Paris Komatchi : sa première participation à la Japan Expo !

<☞English>
<☞日本語>

JAPAN EXPO
12ème impact

【Date】Le jeudi 30 juin 2011 - le dimanche le 3 juillet
【Lieu】 Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte



9.jpg

7.jpg

1.jpg



La porte s’est ouverte d’un seul coup : pour la première fois Paris Komatchi a eu l’opportunité
d’exposer au sein du fameux festival Japan Expo, qui s’est déroulé du 30 juin au 3 juillet près
de Paris.

Né après la catastrophe du 11 mars, Paris Komatchi est une nouvelle association de charité qui
existe seulement depuis quelques mois, celle-ci est aussi unique en son genre : en effet Paris
Komatchi essaye par la même occasion de sensibiliser le public occidentaux à la culture du
kimono qui, dans les moments difficiles, peut nous aider à reprendre courage.
La Japan Expo était un beau défi et une grande opportunité pour Paris Komatchi.

Bien sûr, une fois sur place, les tâtonnements des premiers pas étaient inévitables, mais au vu
des dons récoltés durant les quatre jours (1207,45 euros et 19 krones), nous pensons
avoir finalement bien accompli notre mission : soutenir les sinistrés du séisme dans un esprit
positif en suscitant les dons par la richesse, la beauté et la joie du kimono…

Nous avons reversé la totalité du montant à JAPONAIDEqui a ensuite confié cette même somme,
le 22 août 2011, à
« Think the Earth Fund », une association soutenant les ONG
japonaises sur place aidant les rescapés et la reconstruction.



*************************************************
Totalité des dons récoltés en euros : 1207.45€
Totalité reversée : 132,820\ (avec un taux de change de1 € = 110JPY)

〈 Destination des dons〉
Think the Earth Fund (in English)

*************************************************


La Japan Expo, est le plus grand festival japonais en Europe, attirant davantage de monde d’année
en année. C’est un lieu surprenant où se mêlent différents genres culturels sur divers supports :
le cosplay (costume player), l’univers otaku, les objets traditionnels, les arts martiaux,
les nouveautés high-tech…

A notre stand, Paris Komatchi avait proposé bénévolement ses services pour une séance photo en
Yukata, dans le cadre d’une action de charité.
Cette séance d’habillage en Yukata correspondait sans doute bien à l’esprit de la Japan Expo,
réputé pour ses fameuses manifestations de cosplay. Et grâce à la curiosité des premiers visiteurs,
les passages sur notre stand et donc les dons n’ont pas cessé d’augmenter.

La plupart des visiteurs étaient des femmes, mais nous avons eu aussi quelques hommes
lorsqu’un Yukata pour homme nous fûmes prêtés.
Les Yukatas utilisés étaient principalement ceux prêtés par les membres de Paris Komatchi,
mais certains visiteurs sont venus, à notre plus grande joie, avec leur propre kimono à la main.

Une d’entres elles, nous a même étonnés en ramenant un foulissodé (kimono à manche longue)
que l’on porte pour les grandes occasions, ainsi qu’une ceinture de type nagoya-obi, une paire de
guéta (chaussures), et un ensemble d’accessoires pour les cheveux composés d’ornements suspendus.

Pour s’habiller en kimono, il est important d’être bien équipé en matériel.
A part le kimono et le obi (la ceinture), il faudra un naga-juban (sous vêtements de kimono),
un ensemble hada-juban (qui se met en dessous de naga-juban), des koshi-himo (cordelettes),
un obi-agé, un obi-jimé, ainsi qu’un obi-ita et un obi-makura.
explication de m?triels de kimono


Si cette jeune demoiselle avait amené des koshi-himo (cordelettes) et un obi-makura, elle ne
connaissait pas l’existence du naga-juban, du obi-agué, et du obi-jimé . Malgré l’absence de ces
pièces, nous avons fait de notre mieux pour répondre à son enthousiasme de porter le kimono.

Heureusement nous avons trouvé dans ses affaires une pièce qui pouvait remplacer le obi-jimé,
nous avons donc pu finaliser l’habillage. Elle était tellement ravie.
Nous lui avons bien sûr indiqué sur nos kimonos les pièces normalement nécessaires qui lui
manquaient : obi-agué, obi-jimé et naga-juban.

Une autre française est aussi passée à notre stand avec un foulissodé (kimono à manches longues)
très remarquable, maintenu par un joli nœud de ceinture.
Elle avait mis son kimono toute seule à l’aide d’un manuel sur internet.
Une telle personne passionnée, capable de mettre son kimono elle-même, nous a fait penser qu’il y
aurait peut-être désormais des françaises et des français intéressés pour participer aux événements de
Paris Komatchi.


Autre chose ; il paraît que les poupées japonaises en papier, les Anésama-ningyo ont eu beaucoup de
succès auprès des clients.
Celles-ci ont été faites à la main principalement par une des membres de Paris Komatchi : Kurapo-chan.
Souvent les gens nous ont demandé si elles étaient à vendre :
“ Ca coûte combien ? ”
“ Non, ce sont des petits cadeaux de notre part pour remercier tous ceux qui ont fait un don pour
les sinistrés du séisme au Japon. Donc il n’y pas de prix. ”
Ces petites poupées nous ont bien aidés à stimuler la générosité des visiteurs. Merci Kurapo-chan !


Avant de commencer la Japan Expo, nous ne pensions pas que la totalité du nombre des gens que
nous habillerons en Yukata, atteindrait plus de 150 personnes !

A cette occasion nous nous sommes rendus compte que le travail d’habillage du Yukata sur toute
une journée était dur physiquement.
De plus avant cet événement certains membres de Paris Komatchi ont dû apprendre et s’entrainer à
mettre le Yukata sur une tierce personne et réviser les différents nœuds.

En effet, Paris Komatchi n’est pas à l’origine une association professionnelle pour habiller les
personnes en kimono, mais plutôt un groupe d’amateurs passionnés par les habits traditionnels.
Et notre enthousiasme nous a poussées à nous spécialiser dans le kimono pour pouvoir répondre
aux attentes des visiteurs.

D’ailleurs nous remercions aussi les personnes japonaises qui nous ont aidé exceptionnellement
durant le festival.

8.jpg

4.jpg

5.jpg


__________________________________________________________________________
__________________________________________________


Aujourd’hui, c’est la subculture (bande dessinée, dessin animé, jeu vidéo etc.) qui motive la Japan
Expo et non pas la ‘’high culture’’ ( culture traditionnelle, classique).
C’est grâce à ces medias que la culture du Japon se fait connaître de manière ludique dans le monde
entier, insistant sur la singularité de son contenu, ses mystères et la multiplicité de ses formes.

Ces derniers temps, certains pensent que si la puissance industrielle du Japon s’amoindrit, les traits
imaginatifs de la culture japonaise, eux, sont en plein essor. Cette perspective renforcera le
mouvement de fond de la subculture portée par sa popularité, qui n’a sans doute rien d’un simple
phénomène de mode.

Mais alors, qu’adviendra-t-il de la culture classique ? de la base traditionnelle sur laquelle le Japon
s’identifie ?

La culture traditionnelle tire sa force essentielle de l’accumulation, au fil de l’histoire, des techniques
et des savoir-faire dans le but de créer une pièce artisanale, un mouvement artistique d’une grande
richesse et profondeur.
Quelque soit le pays, Japon, France, etc., la tradition est la transmission et la mise en action de
l’expérience passée héritée.

L’entretien de cet esprit artisanal au Japon a particulièrement marqué les premiers observateurs
occidentaux.
Mais aujourd’hui, une étrange impression de banalisation, rend cette culture classique démodée,
voire rébarbative.
Mais n’est-ce pas plutôt notre regard qui s’arrête sur la surface du cliché culturel ?
Sans doute devons-nous réapprendre à voir cette culture traditionnelle avec son dynamisme et sa
réflexion sur les matériaux et les techniques.

L’enthousiasme et la curiosité des personnes qui cherchent à en savoir un peu plus sur les habits et
les objets japonais, nous laisse penser qu’une redécouverte plus approfondie de la culture
traditionnelle est possible.

『温故知新』
Onko’chishin

« Apprendre le passé pour élaborer de nouvelles choses. »

3.jpg

(traduction - adaptation : Kiriko et Bruno)

Comment

Comment_form

管理者のみ表示。 | 非公開コメント投稿可能です。

ご案内

プロフィール

pariskomatchi

Author:pariskomatchi
パリ小町は、震災をきっかけにパリで発足したボランティア団体です。「着物で何かできること」はないかと、パリ在住の着物好き日本人女性の有志によって結成されました。復興支援のために、フランスで着物を通してできることがあると信じ、着物を羽織る機会を楽しみながら活動しております。

http://www.pariskomatchi.org/jp

Paris Komatchi est une association qui a débuté ses activités après le seisme du Japon. Elle a été établie par des japonaises qui habitent à Paris, avec l'envie d'aider ce pays en portant la tenue traditionnelle japonaise : le Kimono. Au travers du kimono nous pensons pouvoir soutenir le Japon depuis la France. Nous souhaiterions que beaucoup de gens pensent au Japon en découvrant le kimono.

http://www.pariskomatchi.org/fr

パリ小町 FACEBOOKページ

最新記事

上記広告は1ヶ月以上更新のないブログに表示されています。新しい記事を書くことで広告を消せます。